Le produit e-commerce parfait doit répondre à ces 10 critères

Publié le : 02 août 202211 mins de lecture

Celui qui veut gagner de l’argent avec un produit e-commerce doit bien réfléchir au produit qu’il veut vendre. C’est bien si le commerçant trouve lui-même son produit bon – mais en plus, il devrait appliquer les dix critères objectifs que je présente dans ce post. Plus le produit de ton choix remplit de critères, plus il se rapproche de l’idéal du produit e-commerce parfait :

1. difficile ou impossible à obtenir hors ligne

Ce sont tous les produits dont on n’a pas besoin – et qu’on n’achète pas tous les jours.

Par exemple, l’équipement des magiciens. Ou des ciseaux pour gauchers. Tout cela est également disponible dans les magasins, mais l’achat nécessite en général d’abord quelques recherches, puis un certain déplacement vers la grande ville la plus proche ou au moins vers un autre quartier.

Cela fait de ces produits de niche des marchandises difficiles à vendre dans les magasins – et idéales pour le commerce électronique.

2 Le marché est grand – la concurrence est petite

Choisis un produit qui a un grand marché potentiel. L’inverse : essaie d’éviter les produits qui constituent une niche d’une niche.

Un produit pour les femmes de 25 à 40 ans a de bonnes chances – un produit pour les femmes enceintes de 25 à 40 ans peut déjà s’adresser à un marché trop petit. Bien sûr, des produits uniques peuvent aussi fonctionner avec un petit groupe cible, mais il est plus difficile – et plus coûteux – d’atteindre ces clients.

Concernant la concurrence : une forte concurrence n’est pas forcément un mauvais signe. Elle peut indiquer qu’un marché est bien développé.

Mais là où la concurrence est forte, tu dois proposer quelque chose de spécial si tu veux avoir ta part du gâteau – par exemple des étuis pour iPad de très haute qualité dans un marché rempli de produits bon marché en provenance d’Extrême-Orient.

En principe, tu te simplifies la vie si la concurrence n’est pas trop importante. Par exemple, en lançant un tout nouveau produit sur le marché.

3. le marché est en croissance – à long terme

La tendance est ton amie – mais pas la tendance à court terme. Tu as besoin de durabilité si tu veux réussir.

C’est pourquoi tu dois absolument utiliser Google Trends : Tu obtiens ainsi une image de l’historique de recherche de ton produit potentiel. Google Trends te montre la tendance de ton idée de produit sur la base du volume de recherche total depuis 2004 – et ce n’est pas tout, l’outil différencie également les pays et les villes dans lesquels les termes de recherche sont particulièrement populaires.

Cela t’aidera à savoir si le marché de ton idée de produit est en déclin, s’il se maintient à son niveau – ou s’il est en croissance.

Mais des outils payants comme Jungle Scout peuvent également être utiles. L’application suit les listes de vente d’Amazon et offre une série de filtres de recherche simples pour ajuster en quelques minutes l’orientation de la recherche de manière toujours plus étroite et précise.

En outre, il vaut la peine de s’abonner à des magazines de tendances, par exemple PSFK (ici, faire particulièrement attention aux trend reports) ou Cool Hunting.

4. le groupe cible a l’âge typique des achats en ligne

Cela signifie que l’acheteur est idéalement assez âgé pour avoir une carte de crédit ou remplir les conditions d’âge pour les divers fournisseurs de paiement en ligne – et assez jeune pour être souvent et volontiers en ligne et ne pas être gêné à l’idée de divulguer ses informations de paiement.

En d’autres termes, les adolescents et les seniors – mauvais, les adultes jeunes et d’âge moyen – bon.

5. les clients ont une passion – ou un problème

Ton futur produit devrait soit résoudre un problème, soit appartenir à une catégorie de produits en rapport avec les passions des consommateurs.

Pour résoudre un problème : il est facile de vendre un cachet contre le mal de tête à quelqu’un qui en a. La passion : les gens sont prêts à dépenser beaucoup d’argent pour les activités qui les rendent heureux. L’une des meilleures façons de trouver de vraies bonnes idées pour des produits en ligne est de s’intéresser à différents hobbies – et aux choses nécessaires pour les pratiquer.

6. l’achat régulier de nouveaux produits est nécessaire ou courant

Il est beaucoup plus facile de vendre à des personnes qui vous connaissent déjà et qui vous font confiance que d’acquérir de nouveaux clients. C’est pourquoi les clients existants sont indispensables à long terme pour chaque entreprise.

Si ton produit doit être régulièrement renouvelé – et si tu satisfais tes clients – tu es sur la bonne voie pour développer une entreprise florissante avec un chiffre d’affaires récurrent quasi automatique.

Les lames de rasoir, les chaussettes, les sous-vêtements et les préservatifs sont de bons exemples de ce type de produits – volontiers sous forme d’abonnement.

7. le prix et la marge doivent être corrects

C’est un critère décisif. Pour déterminer la marge, tu dois prendre en compte les frais supplémentaires qui grignotent ton bénéfice.

Parfois, le coût d’achat est le facteur le moins important, car il faut ajouter les droits de douane, les assurances, les frais de stockage, les frais d’expédition, les taxes, les frais de publicité et ainsi de suite, qui peuvent être considérables.

Souvent, le prix de vente que l’on peut obtenir avec un produit est trop faible par rapport aux coûts supplémentaires.

Ce qui nous amène au point suivant :

Le prix de vente ne doit pas être trop bas – mais pas trop élevé non plus. Un bon prix de vente en ligne se situe entre 70 et 140 euros.

Pourquoi ? Si le prix de ton produit est trop bas, tu dois vendre trop d’unités (et trouver un nombre correspondant de clients) pour réaliser un bénéfice sérieux. Et si le prix est trop élevé, les clients deviennent trop exigeants : plus le prix est élevé, plus les questions sont nombreuses, car beaucoup de gens ont peur de dépenser beaucoup d’argent pour quelque chose qu’ils ne peuvent pas toucher. Le résultat est que le commerçant passe beaucoup de temps à répondre aux questions – ou doit dépenser beaucoup d’argent pour l’assistance à la clientèle.

8. pas trop de variantes de produits

Avoir des centaines ou des dizaines de produits différents n’est pas une bonne idée – et avoir de nombreuses variantes de produits non plus.

Premièrement, beaucoup de produits ou de variantes de produits différents signifient que tu dois dépenser beaucoup d’argent pour acheter ton premier stock. Deuxièmement, avec une large gamme de produits, tu as des coûts de stockage élevés – en fonction de la place que prennent les produits. Et troisièmement, de nombreuses variantes de produits compliquent inutilement les choses :

Il devient difficile de garder une vue d’ensemble, tant pour toi que pour tes clients.

Par conséquent, trop de tes clients reçoivent le mauvais produit, la mauvaise taille, la mauvaise couleur ou le mauvais modèle, ce qui provoque des ennuis et coûte du temps et de l’argent.

Le produit en ligne idéal ne comporte donc pas plus de quinze, voire vingt variantes au maximum. Réalise que tu simplifies la vie de tes clients en leur proposant un choix limité. Moins, c’est plus.

9. facile à stocker, facile à expédier – et durable

Les clients attendent de plus en plus souvent une livraison sans frais de port. Tu ne peux offrir cela que si tu caches les frais de livraison dans le prix du produit. Et cela ne fonctionne que si le prix n’est pas trop élevé. Une livraison sans frais de port nécessite donc des frais de port peu élevés.

Car des frais de livraison que le client voit directement sont un facteur important dans la décision d’achat (ou d’abandon de l’achat). Il en résulte que : Ton produit ne doit être ni trop grand ni trop lourd.

Il doit également être facile à stocker et ne pas être trop fragile. Plus le produit s’abîme facilement, plus l’emballage est coûteux et plus il arrive souvent endommagé chez le client, malgré tout le soin apporté à l’emballage.

Même si l’endommagement n’est pas de ta faute, mais de celle du service de livraison, un produit endommagé est tout de même une expérience négative que le client fait avec ton entreprise. De plus, les produits fragiles ou délicats augmentent le nombre de retours et donc la charge de travail du service clientèle.

Tu dois également veiller à ce que ton produit ne soit pas périssable et que l’influence de la température ne joue si possible aucun rôle sur la qualité.

Le stockage et l’expédition à température contrôlée sont très coûteux. Le produit le plus difficile à vendre en ligne est donc… la crème glacée.

La simple idée de vendre et surtout d’envoyer de la crème glacée en ligne provoque sans doute des maux de ventre chez la plupart des responsables marketing. Mais il doit toujours y avoir un courageux pour le faire quand même.

10. ne pas être soumis au progrès technique ou aux variations saisonnières

Tu as besoin d’un produit qui, une fois que tu l’as acheté, reste longtemps commercialisable.

Ce dont tu n’as pas besoin, c’est d’un produit qui est soumis au progrès technique et qui devient donc rapidement obsolète. Tu serais ainsi contraint de dépenser beaucoup d’argent pour des stocks qui deviendraient rapidement invendables.

En revanche, si tu choisis un produit qui reste commercialisable pendant des années, tu peux investir ton argent dans un site web qui contient de nombreuses informations précieuses et qui te rendra service pendant longtemps.

En outre, ton produit ne devrait idéalement pas être vendu uniquement à certaines périodes de l’année ou à certaines saisons.

Plan du site