Les écrans LED : dangereux pour les yeux ?

Les médecins avertissent que nous pourrions bientôt être confrontés à une épidémie mondiale de cécité si les gens continuent à passer des heures à regarder un écran. Cela est particulièrement vrai pour les millions d’enfants et de jeunes qui aujourd’hui sont exposés aux écrans numériques comme jamais auparavant.

En fait, la lumière à haute énergie émise par les écrans numériques cause des dommages irréversibles à nos yeux, endommageant leur rétine. L’atteinte de la rétine, la couche photosensible située à l’arrière de l’œil, constitue la principale cause de cécité centrale. Regarder donc des écrans numériques pendant plusieurs heures peut causer des dommages irréversibles à celle-ci, et potentiellement provoquer une cécité centrale.

Aujourd’hui, il est plus que clair que nous sommes confrontés à un danger largement sous-estimé. Ce fléau, pourrait être traité de manière relativement simple et ce en équipant les écrans de filtres appropriés afin de prévenir certains dommages.

Les écrans LED: une toxicité confirmée pour nos yeux!

Une étude récente, menée à l’université Complutense de Madrid, en Espagne, a analysé et comparé les résultats de deux études sur le sujet.

La première étude à exposer la rétine des rats à des écrans de tablettes LED émettant une lumière blanche. Ces rats ont été divisés en deux groupes, un groupe avec des filtres et l’autre sans filtre. Après trois mois d’expérience, les rats exposés sans filtre ont connu une augmentation d’environ 23 % de la mort des cellules de la rétine, entraînant une perte de vision. En revanche, les rats qui ont été exposés à des comprimés filtrés avec Reticare, considérer comme la seule protection oculaire scientifiquement fondée, n’ont connu ni détérioration ni mort des cellules de la rétine.

En outre, l’étude a montré que l’exposition à la lumière des LED favorise l’apparition des gènes et des enzymes impliquées dans la mort cellulaire de la rétine.

Une deuxième étude à calculer la quantité de lumière entrant dans l’œil en fonction du dispositif, de l’utilisateur, du diamètre de la pupille et de la distance entre le dispositif et l’œil. Les scientifiques ont mesuré l’émission des écrans LED de divers appareils numériques (smartphones, tablettes, ordinateurs et consoles de jeux) et ont calculé la quantité de lumière à haute énergie.

Les appareils numériques mentionnés ci-dessus émettent de la lumière avec une forte proportion de courtes longueurs d’onde, qui est un rayonnement visible caractérisé par une forte énergie et qui peut causer des dommages aux yeux. Les résultats ont montré que les enfants recevaient trois fois plus de lumière que les longueurs d’onde courtes.

En raison de leurs bras plus courts, ils sont exposés à une lumière de haute énergie à une distance plus courte, qu’un adulte utilisant le même appareil. En outre, plus de 2 000 enfants âgés de 8 à 18 ans ont déclaré qu’ils passaient en moyenne environ 7,5 heures de leur journée type à utiliser des dispositifs d’affichage à LED dans le cadre d’activités scolaires et récréatives.

C’est pourquoi il est essentiel que les adultes et les parents agissent maintenant et les protègent contre ces dommages. Actuellement, outre les écrans d’ordinateurs de bureau ou portables utilisés pour le travail ou les loisirs, il existe plusieurs dizaines de millions d’appareils mobiles. Plus de 20 % d’entre eux sont utilisés par des enfants ou des jeunes sans protection oculaire comme un écran de protection ou des lunettes.

Les écrans LED de la plupart des appareils électroniques peuvent endommager irréversiblement la rétine et peuvent même conduire à une cécité partielle, en particulier chez les jeunes. Dans les cas extrêmes, cela pourrait également conduire à une dégénérescence maculaire, qui provoque l’apparition de taches sombres et gênantes au centre du champ visuel.

Comment protéger ses yeux des écrans LED ?

Les effets décrits antérieurement peuvent être simplement inversés en utilisant un filtre approprié sur les smartphones, les tablettes et les écrans d’ordinateur. L’utilisation de filtres spéciaux sur l’écran peut non seulement protéger la rétine, mais aussi empêcher l’expression de gènes qui favorisent la mort cellulaire.

Le “Reticare”, développé en Espagne par le Dr Celia Sanchez-Ramos, est l’un de ces filtres pouvant rendre la lumière des écrans moins nocive. En effet, il convertit la lumière bleue nocive en une fréquence lumineuse “plus chaude”, c’est-à-dire plus semblable à celle du soleil. Les autorités locales espagnoles ont stipulé que toutes les écoles sous leur juridiction doivent utiliser des filtres d’écran de protection.

Les filtres de retraite sont désormais disponibles en ligne et coûtent entre 13 et 49 euros, selon la taille de l’écran. Alternativement, certains optométristes des centres les mieux équipés peuvent tester les yeux de leurs clients à l’aide d’une machine appelée Colorimètre, après quoi ils conçoivent une paire de lunettes avec une teinte bleue qui bloque la partie la plus nocive du spectre des couleurs.

En plus des dommages à la rétine, les écrans d’ordinateur peuvent également provoquer une sécheresse oculaire, due à une fréquence réduite de fermeture des paupières lorsque l’on regarde les écrans. Les médecins recommandent donc la règle du 20-20-20 : toutes les 20 minutes, vous fixez un écran numérique, tournez votre regard à 6 mètres (20 pieds) de distance pendant 20 secondes ou plus pour laisser les muscles de vos yeux se détendre.